La vie de l'abeille

        La phase nuptiale

  

      Les conditions de la fécondation

      Après environ cinq à six jours suivant son émergence, la reine obtient une maturité sexuelle. La fécondation aura lieu en général pendant les huit jours qui suivront. Puis le moment venu, la reine incitée par ses ouvrières (qui la mordront et la pousseront) s'envolera pour la fécondation, mais pour cela la météo doit être au rendez-vous. Il est exigé des conditions de 20°C au minimum, avec peu de vent, un ciel bleu et pour finir, une grande luminosité car en cas contraire la fécondation réalisée sera incomplète et par ce fait, les pontes seront anormales et de durée limitée.

     Pour cela, la reine prend sont envol vers le lieu de rassemblement ou de congrégation des mâles qui peut se trouver jusqu'à 2 à 3 km de la colonie. Ensuite les mâles attirés par sa forme et ses phéromones mandibulaires, la poursuivront, et aura lieu l'accouplement. Mais seuls 8 à 18 mâles pourront la féconder. 

reine.jpg

      L'accouplement

      L'accouplement a lieu en vol, le mâle s'agrippe alors à la reine qui ouvre ses voies génitales pour que le mâle puisse dévaginer son endophallus, puis placer le bulbe dans la chambre de l'aiguillon de la reine. Alors paralysé, le mâle se penche en arrière pour tomber, mais avant sous la contraction de son abdomen, il éjacule le sperme.

      Le mâle alors décroché, tombe a terre pour mourir peu après, mais le bulbe et ses plaques chitineuses restées dans les voies génitales, sont le symbole de la fécondation qui n'aura duré que 5 secondes.

     La reine s'accouple ainsi avec plusieurs mâles, jusqu'à ce que sa spermathèque soit remplie. Chaque accouplement donne environ 100 millions de spermatozoïdes alors que cette poche peut en contenir que 5 à 7 millions. Cette perte importante est du a la lenteur de la spermathèque à se remplir, il lui faut une quarantaine d'heures.

 reine-abeilles07-1.jpg

        L'évolution de l'oeuf au fil des jours

 

      Le même départ :

        Au départ, au moment de la ponte, la reine fixe les œufs par une extrémité au fond de l'alvéole. Une fois placé dans l'alvéole, l'œuf paraît debout. Il ressemble a un vermisseau blanc, visible seulement au microscope, il mesure environ 1,5 mm de longueur et 0,3 mm de diamètre. Il pèse entre 0,12 et 0,22 mg.


        Puis, après 3 jours, l'œuf se développe et se couche au fond de l'alvéole, pour éclore par dissolution de sa membrane, et devenir une petite larve d'à peine 1 mm. De là, nous pouvons distinguer trois sortes de larves : pour les œufs ayant été fécondés, nous avons, celle qui croît à devenir reine, et celle qui deviendra une abeille. Et pour les œufs non fécondés, ils donneront naissance à des faux-bourdons. Préalablement, la Reine aura pondu les œufs en fonction de la taille des alvéoles. Pour les mâles, les alvéoles sont grandes, elles mesurent 8,8 mm de diamètre. Pour les femelles, elles sont plus petites et mesurent 5,1 mm.

reine-14737.jpg
 

      Une évolution qui se distingue : 



Stade de l'oœuf    Stade Larvaire     Prénymphe         
Stade nymphal    
La reine 3 8 1 4
L'ouvrière 3 9 1 8
Le faux-bourdon      3 8 2 11

Durée des différentes étapes du passage de l'oeuf à l'animal actif en jours


Il y aura 16 jours entre le moment de la ponte et de l'émergence pour la reine, 21 pour l'ouvrière, et 24 pour le faux-bourdon.

oeuf-02-4.jpg

Les oeufs

 larve-01-1.jpg

Les larves

pre-nymphe-01-1.jpg

Pré-nymphe

nymphe-01-1.jpg

Nymphe

emergence-01.jpg  emergence-02.jpg  emergence-03-1.jpg  emergence-04-1.jpg

L'émergence d'une abeille

 

 A savoir, d'après le dictionnaire Larousse :

Nymphe : Repli membraneux de la vulve. Forme, souvent immobile, prise par les insectes supérieurs juste avant leur éclosion sous la forme adulte ; dernière forme larvaire, active, des insectes inférieurs.

 

page-suivante.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site