La fabrication du miel

        Le butinage

      Pour récolter du nectar et du pollen, les abeilles peuvent parcourir plusieurs kilomètres. 

      Le nectar est un liquide sucré secrété par les plantes. Le pollen, lui, est une fine poussière produite par les organes mâles de la fleur appelés étamines.

300px-mature-flower-diagram-french-svg-1.png

      La fonction de l'étamine est d'atteindre le pistil, l'organe femelle des fleurs et de féconder l'ovule. L'abeille, en allant chercher le nectar et le pollen, pollinise donc de nombreuses plantes.

Étamine d'une fleur d'Amaryllis

      Lorsqu'une butineuse arrive sur une fleur, elle aspire le nectar avec sa trompe. Celui-ci est ensuite stocké dans une poche réservoir appelée jabot. Le jabot est un renflement de l'œsophage de l'abeille.

Abeille pleine de pollen

 

      Pour récolter le pollen, l'abeille gratte les étamines. Avec sa bouche, elle humecte le pollen de quelques gouttes de nectar régurgitées. Avec ses pattes, elle fabrique une boulette de pollen bien collante, qu'elle stocke dans son « panier à pollen » situé sur ses pattes arrières. Ainsi, elle peut constituer deux pelotes de pollen.

Abeille en plein travail

 

      Lorsque, enfin elle rentre dans sa ruche elle dépose son chargement de pollen dans les cellules de stockage.

        Le processus de transformation

      Le nectar, lui, est converti en miel par les abeilles grâce à leur salive riche en invertase (enzyme de la famille des saccharases) permettant l'hydrolyse du saccharose : la molécule de saccharose est séparée en une molécule de fructose et une molécule de glucose. Le nectar passe dans différentes bouches d'ouvrières ou de mâles qui y ajoutent leurs salives et sucs digestifs. Il est ensuite placé dans des alvéoles. 

Abeille ventileuse

 

      Durant le processus de transformation, des « ventileuses » maintiennent la température de la ruche à environ 36°- 37° en battant leurs ailes pour ventiler la ruche. Cela permet au miel de perdre plus de la moitié de son eau et d'arriver à une composition de 18% d'eau et 80% de glucose et fructose. Une fois que le miel a sa composition finale, les abeilles referment les alvéoles remplies d'une mince couche de cire pour le stocker. L'alvéole ne sera rouverte que lorsque que les abeilles auront besoin de miel. C'est là qu'il achèvera sa transformation biochimique.

 

Abeille et alvéoles

      Et le miellat dans tout ça ?

      Le miellat est un miel constitué majoritairement à partir du liquide visqueux et sucré excrété par des insectes suceurs comme les pucerons.

abeille-apis-mellifera-miellat-hetre-recolte.jpg

      Lorsque la quantité de nectar sur leur zone est insuffisante les abeilles le récolte. On trouve du miel de miellat vers les milieux boisés car les pucerons se nourrissent de sève.

 

      Quelques chiffres...

- Une abeille visite entre 3000 et 4000 fleurs et parcourt environ 25 kilomètres pour rapporter environ un demi-gramme de nectar par jour.

- Les abeilles font environ deux fois le tour du monde et butinent 1 million de fleurs pour faire 1 kilogramme de miel.

- Le jabot a une capacité de 50 à 70 µl.

 

page-suivante.png

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site